Tu tires ou tu scratches ? Ramène tes boules et ta grand-mère !

7 Mar 2016

Des boules, de l’électro, de la bonne chère et une buvette pour un tournoi de pétanque intergénérationnel : il n'en fallait pas moins pour que La Popote à pépé adhère au concept. Tu tires ou tu scratches ? a remis le couvert pour la 3ème fois à Marseille, dimanche 6 mars, au boulodrome de Carli. Un petit échauffement avant le grand événement du 30 avril prochain... 

 

 

Les boules ou ma grand-mère

« C’était les boules ou la grand-mère, j’ai choisi les boules », dit Fabrice, un jeune Marseillais venu concourir pour le tournoi. Près de lui, Bernard, un retraité de 81 ans venu de Saint-Giniez : « Notre petite-fille nous a demandé de venir alors nous sommes là. » La jeune étudiante de Luminy, Nina, sera donc l’équipe numéro 5 avec Monique sa grand-mère. Bernard fera lui équipe avec Edouard, 23 ans. Faire se rencontrer les générations autour de pratiques culturelles urbaines, c’est le leitmotiv de cet événement et c’est chose faite. Pendant que les boulistes confirmés enseignent aux novices comment pointer, Didier SleKta et DJ Freeschmann aka Twister régalent les esgourdes avec un set ambiance musette.

 

Le Mölkky et le pastis

Sorte de bowling aux quilles en bois numérotées, un jeu nommé Mölkky fait des heureux. Plusieurs équipes de deux participent à ce nouveau jeu venu de Finlande. Pendant ce temps, d’autres gloutonnent au stand des Estaminettes ou farcissent leur compte instagram d’hashtags adéquats. Les parties s’enchainent et les boules s’entrechoquent à tout-va. Le mistral frappe et la musique électro console. Fabrice : « On n'a pas assez de terrain alors on va boire des pastis au soleil en attendant. » Cette journée est un succès. Quand soudain, « on m’avait pas dit que ça se jouait en doublette, il me manque une boule », s’inquiète Bernard jusqu’à ce qu’un généreux lui en donne trois bien rouillées : « C’est des boules que je ne connais pas du tout, je joue avec des 720 d’habitude ». Les habitués, on les remarque. Chiffonnette, mètre, buts en buis et pochons pour les experts de la boule, papier hygiénique pour les nouveaux. 

 

Avec son style mi-gangsta, mi-prof d’EPS, Aziz, le président de La Boule Carli, observe le tournoi au balcon du boulodrome. Oreillettes greffées, il communique tel un ministre. Pour lui, cet événement ne change rien aux habitudes, « c’est bien car c’est une mixité de personnes qui vient jouer mais tout l’été c’est comme ça, on fait l'apéro et la grillade ».

 

Le mistral et le micro

En fin de journée, alors que le soleil disparaît, le public se hisse sur la fontaine qui sert de scénette aux DJs pour profiter des derniers rayons. Un peu plus tard, deux équipes sont récompensées. Celle qui a gagné le tournoi et celle de la consolante (un tournoi organisé pour les équipes perdantes « en gros c’est les gagnants des loosers », dixit un « looser »). Les trophées ont été offerts par la mairie des 1er et 7ème arrondissements de Marseille. Casquettes, briquets et tee-shirts à l’effigie de la mairie sont également de la partie. « L’équipe 5 est déclarée perdante, pulvérisée par forfait », annonce Monsieur Loyal au micro. Il s’agit de l’équipe de Nina et sa grand-mère, parties se réchauffer dans un bistrot de la Plaine. « On remercie le mistral » ajoute-t-il avant que Fabrice ne lance « ça réchauffe, faut boire du pastis, ça rend plus précis ».

 

Certains sont là pour soutenir, d’autres ont vu l’évènement sur Facebook ou comme Jacques « sortent de table ». Pour cet ancien taxi-boy parisien de 75 ans, la musique électro « ça ne [lui] parle pas, mais la journée est impeccable ».

 

Créé par des étudiants arlésiens lors d’un projet de fin d’études à IUP AIC (Institut Universitaire Personnalisé en Administration des Institutions Culturelles), Tu tires ou tu scratches ? compte une dizaine d’investis répartis à Paris, Marseille et en Pays Basque. Leur volonté est de « croiser les cultures et les générations et d’en finir avec les clichés et les aprioris ». Biffer l’idée d’une pétanque pour les grabataires, et de l’électro et du graffiti pour les délinquants. « Faire se rencontrer une culture émergente et une culture considérée aujourd’hui à tort comme obsolète ne peut se faire sans une considération accrue des compétences et seuils de tolérance de chacun », expliquent-ils. En attendant la 8ème édition le 30 avril prochain, sachez que le terrain de la Boule Carli est ouvert tous les jours pour vous entraîner !

 

------

 

Avant le grand tournoi du 30 avril prochain qui prendra place à Plombière, au restaurant Les Bleus (3e), d’autres évènements sont à prévoir :

- Le 19 mars : une projection au Vidéodrome de Marseille (Cours Julien).

- Le 21 mars : « Mon chemin quotidien », des balades dans le quartier du Panier menées par le sociologue Alain Vulbeau ou par des habitants.

 

 

Retrouvez toutes les infos sur http://ttots.fr

https://www.instagram.com/ttotscrew/

https://www.facebook.com/tutiresoutuscratches/?fref=ts

 

 

 

 

  

 

 

 

Please reload

La popote à pépé
Suivez-nous
  • Facebook Round
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter Round
Nos épisodes
Dans le Lot-et-Garonne
Derniers articles
Please reload

Nos photos

La popote à

pépé

  • Facebook Round
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter Round

 

NEWSLETTER